Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Among Other Trees

Un blog sur mon quotidien à l'étranger - My Blog on my daily life abroad

Barcelona : Refroidir le bouillon

Publié le 12 Novembre 2016 par Bobbie in Barcelone, Activité, Rando

Eh, eh les gens !

Quoi de mieux qu'une randonnée, à l'aube de Novembre pour calmer corps et esprit de la semaine mouvementée passée?

I am on fire.

Je viens d'enchaîner chaque nuit depuis Lundi dernier; des cours de Pole Dance, Souplesse, Force et Esthétique et sérieusement, même s'il m'est arrivé de tanguer ces deux derniers jours, je trouve encore la force de me lancer dans une journée d'exercice.

Bref, cette dite intro sur ma vie ne sert à rien. Abordons plutôt la jolie rando de 18 k que j'ai pu faire une nouvelle fois grâce à Moshe.

Sélectionnée pour son accès facile (45 min de train avec le R3 entre Barcelona et la Garriga), et son parcours un peu mystérieux (pas de photos, pas de descriptions étoffées sur le mérite de cette rando, nous nous lançons, 15 personnes, à l'assaut de ce sentier.

 

Rappel : Les photos sont accréditées à plusieurs personnes du groupe de randonnée.

 

Barcelona : Refroidir le bouillon Barcelona : Refroidir le bouillon
Barcelona : Refroidir le bouillon Barcelona : Refroidir le bouillon

Je vais pas le cacher, le premier cri de joie de la journée, ce fut en découvrant le marché sur la place de La Garriga. J'en avais pas vu, de ce type, depuis des mois. Et de découvrir les produits frais de frais, sans la présentation des GMS, ce fut un petit plaisir ! (Tout comme les navets et les patates achetées pour la soupe du soir ! )

M'enfin.

Nous commençons la grimpette (soft) sur un chemin de campagne. Un peu ingrat à vrai dire, de suivre un sentier tant banalisé, emprunté par les tracteurs, les 4x4, les motos et les vélos de montagne. Mais rapidement (environ 1 heure plus tard), nous dévions sur un chemin un peu plus étroit et tout se passe pour le mieux.

La montagne, (la quasi vraie) nous accueille enfin, avec un vrai panorama (presque) vierge de l'habitat humain quand nous atteignons le sanctuaire de Puiggracio et sa chapelle antique de Notre-Dame de Puiggracio.

Bon 'Antique' ne correspond pas à l'âge des murs, c'est un fait. Cependant, en creusant un peu dans la littérature, il peut se lire que le lieu était déjà fréquenté par les religieux au Xe siècles. Avec toutes les guerres, les successions de propriétaires et tout le tintouin, les bâtiments ont été remaniés plus d'une fois. Maintenant, il est très probable (outre ses processions et célébrations annuelles) que cela serve de point culminant pour les Scouts de la région.

Anecdote du jour : Nous avons rencontré des promeneurs avec un plein panier de champignons. De Fredolics ( Tricholome couleur de terre /Tricholoma terreum) pour être exacte. Cela se mange en poêlée, mais c'est meilleur en soupe !

Barcelona : Refroidir le bouillon Barcelona : Refroidir le bouillon
Barcelona : Refroidir le bouillon Barcelona : Refroidir le bouillon Barcelona : Refroidir le bouillon

De la chapelle, nous avons ensuite plusieurs cols qui nous offrent une vue sublime sur Montseny à l'Est et le massif que nous venions de laisser derrière. Enfin ! Enfin, nous sommes coupés de la civilisation ! A part deux ou trois maisons, chacune isolée, les panneaux électriques et le chemin d'accès, pas de structures moches ! Le pied !

Au fur et à mesure que nous grimpons, nous voyons la flore se déployer : Bruyère violettes aux nuances légèrement différentes, fleurs de romarins et fleurs d'Arg/bousier. Le chemin devient plus drôle : une sorte de route de pierres qui suggèrent l'ancien passage d'ermite vers le point suivant culturel auquel nous déjeunerons : le Château de Berti (Castell de Berti).

Il s'appelle aussi l'ermitage de Clascar. Bon. A part les murs, cette demeure du XIII e a perdu beaucoup, beaucoup de sa prestance. Son aspect médiéval reste, mais on voit la volonté récente de la rénovation : gouttière et charpente correct. C'est triste pourtant, mais à présent le château est laissé à l'abandon, bien que classer dans les Biens d'intérêts d'Espagne.

Barcelona : Refroidir le bouillon Barcelona : Refroidir le bouillon
Barcelona : Refroidir le bouillon
Barcelona : Refroidir le bouillon Barcelona : Refroidir le bouillon

La route se poursuit, un peu plus plane. Nous longions en fait un flanc de la Montagne : un rebord de falaise dont la nature ou la culture se battent ça et là pour savoir qui a accès au rebord (vous vous douterez quand même que l'agriculteur ne va pas aller labourer jusqu'au bout !). L'aménagement est intéressant et apparaît presque champêtre (si je dis que ça l'est, je serais Jalouse de la famille vivant dans la maison perchée sur ce versant !). Nous descendons pour finir, tout ce que nous avons monter, en moins de deux heures (pause sur un pic comprise)  et je crois que ce fut l'une de mes meilleures descentes ! Le chemin est agréable, il y a des surprises (genre des vaches qui squattent le passage) et on a quand même les petites falaises colorées pour nous faire du contraste de la lumière faiblissante et de la forêt qui s'assombrit.

A peine nous en sortons que nous arrivons à Figaro, notre destination et récompense de cette journée.

A savoir que Figaro est un petit 'village' avec des maisons qui valent la peine de passer devant : dans le genre modernisme et toute sa définition. Nous ne sommes plus à Barcelone, il y a un tas d'espace pour exprimer sa créativité de ce mouvement du début XXe siècle.

 

Plus bas, je vous mets la page Web d'un des participants qui organise, lui aussi, des sorties natures-découvertes-culture.

Des bisous, mes chers lecteurs. Après cette semaine remplie, mes rotules sont devenues mes pieds.

Commenter cet article