Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Among Other Trees

Un blog sur mon quotidien à l'étranger - My Blog on my daily life abroad

Canada : Dis-moi oui, Andyyyyy (c'est ton nom, hein?)

Publié le 9 Juin 2015 par Bobbie in Canada

Dimanche, profitons largement du soleil. Je crois que le maître mot de la journée a été : ne rentre pas avant 17 heures à la maison.

Donc après le ménage général des communs (que je suis vraiment la seule à faire dans ce foutu sous sol), j'attrape un sac, une robe assez légère et file dans le centre-ville.

Thrift shop, first, parce que je n'ai vraiment que des habits pour supporter le climat français, mais pas celui Ouest Canadien (31°, 31°,lalalalala....). Finalement, je quitte la boutique avec 2 items dont un je me demande pourquoi...(des chaussures pour des trucs un peu plus classe...10 cm de talons...je suis folle).

Puis, en fait j'ai décidé de faire Stanley Park. Du moins, une partie de la côte. Stanley Park est très, très, très fréquenté. Une allée pour les piétons, une allée pour les cyclistes et une pour les rollers quand ces deux derniers ne viennent pas sur l'allée piétonne (grrr)

Stanley park regroupe une multitude d'activités, tels qu'un Aquarium, une piscine ouverte, de quoi faire un BBQ, des jeux d'eaux et de quoi faire du Volley, et des terrains de jeux et la promenade dans une carriole...

Incroyable, mais vraiment vrai, les Canadiens se bougent gravent les fesses. Ca me rappelle une remarque de je ne sais plus qui : les français n'ont pas vraiment d'activités.

Ici, quand il fait beau ou gris, les gens font de l'ultimate (Freezbe) tous les jours (du moins je les vois à chaque fois que je vais courir), du baseball, du golf, du tennis, du foot, et important : du Cricket! Je crois que c'est largement la communauté indienne qui la pratique étant donné que je vois peu de caucasien dans les équipes. Je ne comprends pas encore le concept :

Deux hommes avec une batte se font face, les deux équipes aussi, et il y a des lanceurs de balles. Le jeté de la balle est organisé un peu comme celui du baseball. Quand ce ne sont pas des sports d'équipes, les citoyens courent, marchent, randonnent, campent, rament (StandUp Paddle, Kayac, Aviron). Bref après boulot, c'est dépense sportive.

Canada : Dis-moi oui, Andyyyyy (c'est ton nom, hein?)
Canada : Dis-moi oui, Andyyyyy (c'est ton nom, hein?)
Canada : Dis-moi oui, Andyyyyy (c'est ton nom, hein?)

Les attractions du jour ont été les suivantes :

Une proposition de mariage avec l'aide de fidèles amis qui ont poireauté plus d'une heure pour attendre le couple revenu de promenade...et donc moi et une autre tripotée de curieux aussi.

Non pas que je rêve d'un tel bonheur (en fait ça me fout grave la chair de poule l'idée d'être mariée) mais la photographe amateur que je suis ici espérait faire des beaux clichés du moment. C'était fun d'attendre, les photos que j'ai pu faire me plaisent aussi...mais en gros la proposition était ennuyante donc je n'ai finalement pas de clichés...

Les totems...encore et toujours. Il faut dire qu'il y a quelques décades, Stanley Park avait des familles indiennes sur la surface. Les totems représentent certaines de leurs histoires.

Le canon qui tire tous les 21 heures....je dois me renseigner sur la question encore.

La statue de la femme en maillot de bain...personnellement, on dirait plus un mec de loin mais c'est pas grave,

Les jeux d'eau. J'avais peut-être mon haut de maillot de bain, mais pas le bas, sinon j'aurais fait un léger tour sous une cascade, un pulvérisateur d'eau ou un pistolet à eau. Ya pas que les enfants qui y ont droit non mais!

Canada : Dis-moi oui, Andyyyyy (c'est ton nom, hein?)
Canada : Dis-moi oui, Andyyyyy (c'est ton nom, hein?)

Finalement, la grosse surprise a été la présence d'un mini-festival du type Indie/Vintage. Entrée 18 $ mais comme je pouvais profiter du son sans payer, je me suis allongée dans l'herbe et j'ai cramé. Non pas que je suis radine ou quoi ou qu'est-ce, mais c'est que je deviens vieille mes très chers...et je ne supporte pas d'hurler pour communiquer (d'ailleurs j'ai mon premier cheveu blanc eheh!). Pareil dans les discothèques ou les fêtes...parler, c'est dehors, et sans me bousiller la voix. A l'intérieur, c'est boire, danser et être antisociale...

Musique un peu psychédélique, les stands du Flea Market (dans le genre Vintage, rétro, beaux items mais supra chers (40$ le fute...euh...je vais retourner au Thrift shop, moi), les tipis dont je retiens l'idée) pour se prélasser au soleil et les barnums dans le type je suis un sultan. L'ambiance 'relaxe-et-fume-ton-pèt.' était explicite.

Je termine sur un détail, the Huichol God'eyes, littéralement; l'oeil de Dieu des Huichol, peuple indien de Mexique..

J'avais déjà repéré cet objet d'artisanat indien en fouillant dans la doc mais le fait de les voir paisiblement accroché dans les arbres près des tipis m'a donné l'envie de le faire une bonne fois pour toute. J'ai fait un God'Eyes avec de la laine. Evidemment la symbolique n'est pas la même, je l'ai fait pour le plaisir de l'artisanat et non pas pour la signification...mais n'empêche que...A chaque fois que je fais un truc manuel de ce type, j'y inclus quand même des pensées.

Les photos viendront quand ce F*Cking Overblog pourra enfin débuger l'inclusion des photos...

A bientôt les gens =)

Commenter cet article