Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Among Other Trees

Un blog sur mon quotidien à l'étranger - My Blog on my daily life abroad

Canada : Big (T)ree Hug

Publié le 24 Mai 2015 par Bobbie in Canada

Le chemin de la rando

Le chemin de la rando

ALERTE : Il n'y a que 2 photos dont je suis propriétaire.

Ce Week-end j'ai décidé de me reposer...Mais intenable, j'ai rejoint une randonnée ' toute' simple de 12 km avec 150 m d'élévation (mais au total 350 m de montée).

Je nomine, Big Cedar Tree & Kennedy Fall, la peu connue !

Mon envie de voir un Enooooooooooorme arbre (encore en vie) n'est pas un secret, aussi, j'ai sauté sur l'occasion.

Le chemin consiste en un sentier qui suit la ligne bathymétrique de 50 m jusqu'à une chute d'eau appelée Kennedy. Si la pente n'est pas si raide que ça, le chemin est d'une autre épreuve. Et cela rend la randonnée un peu plus fun que si le sentier était parfait.

Il y a en effet de nombreuses racines, des pierres, des tord-chevilles cachés et de la boue glissante qui font de la sortie un effort accru pour ne pas tomber. Il y a aussi les obstacles à franchir telle que des gros troncs qui barrent le sentier à chevaucher ou à se tortiller pour passer en dessous.

Il y a aussi des petites criques à secs dont le fond rocailleux est un piège pour les chevilles non préparées, et il y a pour finir, les mares à boue qu'il faut mieux éviter de traverser si on veut avoir les pieds secs pour le retour.

Au cours du sentier : Creek, troncs et forêtsAu cours du sentier : Creek, troncs et forêtsAu cours du sentier : Creek, troncs et forêts

Au cours du sentier : Creek, troncs et forêts

Et on arrive enfin devant le gros bébé de 600 ans, unique survivant dans le périmètre à la déforestation qui s'est déroulé en 1850-1900 ét quelques pour les industries du bois nouvellement installées dans la Colombie Britannique.

L'arbre est en effet immense, sans compter les greffes de bébés arbres qui poussent sur l'arbre lui-même. L'émotion est intense...

La Bibi qui est overwhelmed par le tronc // 11 personnes pour la circonférence // Je suis une fourmiLa Bibi qui est overwhelmed par le tronc // 11 personnes pour la circonférence // Je suis une fourmi
La Bibi qui est overwhelmed par le tronc // 11 personnes pour la circonférence // Je suis une fourmi

La Bibi qui est overwhelmed par le tronc // 11 personnes pour la circonférence // Je suis une fourmi

Après une courte pause, nous continuons vers les chutes de Kennedy. Le sentier est égal à lui-même sans compter que cette fois, nous avons des traces de l'ancienne activité : nous marchons sur des bûches qui servaient à faire glisser les énormes troncs sciés jusqu'en bas du sentier avec l'aide de chevaux de traits et d'huile de coude (ainsi que l'huile du CandleFish, Alias Oolichan, soit le poisson-chandelle (qui tenait la chandelle à tous les couples de l'océan...non je déconne... il est tellement riche en lipide que l'on faisait des chandelles à partir de son huile).

Nous arrivons ainsi aux Chutes d'eaux. Elles sont belles en effet, mais pas aussi belle que mon arbre <3

Les épreuves pour atteindre les Kennedy FallsLes épreuves pour atteindre les Kennedy Falls
Les épreuves pour atteindre les Kennedy FallsLes épreuves pour atteindre les Kennedy Falls

Les épreuves pour atteindre les Kennedy Falls

Nous revenons après les chutes près de Mr je suis moitié millénaire pour descendre à la rivière, 50 m plus bas sur un chemin raide.

La descente vaut le coup...Surtout car nous arrivons sur le lit de la rivière et que j'ai immédiatement la sensation d'être en terres sauvages, inconnues. PAs une trace de l'homme, pas un bruit anthropique...tout est nature et isolation. Cela donne presque l'envie de prendre une canne à pêche, se poser, et copiner avec les ours qui peuvent venir se désaltérer ici.

Et la rivière...Et la rivière...

Et la rivière...

Voilà.

Ce fut agréable. J'ai eu encore l'occasion de copiner avec d'autres personnes du groupe, notamment un Ontario qui m'a parlé d'USA et dont j'ai décrit l'Europe. Eh oui, l'Europe est ce qui est aux canadiens, les USA.

J'ai aussi fait la connaissance de Virginia, la femme de Miguel, un gars avec qui je m'entends très bien et dont cela fait à présent la 4e fois que nous nous voyons avec Meetup Rando. Non seulement elle est magnifique mais aussi très intéressante et...intelligente...Seule ombre est que la colombienne que je n'apprécie pas (celle qui coupe la parole et qui est d"une superficialité agaçante) est sa soeur. Diantre. COmment deux personnes peuvent être aussi différentes en caractères, c'est hallucinant.

Le groupe, moi et ma nouvelle pote !Le groupe, moi et ma nouvelle pote !

Le groupe, moi et ma nouvelle pote !

Commenter cet article
P
J'aime bien toutes ces photos que tu postes sur ton blog, on voit qu'avec tous les gens que tu fréquentes, tu deviens citoyenne du monde. Question que je soumets à ton analyse : pourquoi n'arrive-t-on pas en France, à partager ainsi avec ceux qui sont venus d'ailleurs ?<br /> papy
Répondre
B
Oui en effet, je croise un paquet d'étranger. Cela consiste juste à passer un bon moment sur une activité que tout le monde apprécie. Comme on est beaucoup, les gens que j'aime pas, je m'en soucie comme une guigne. Et puis, ce qu'on partage en parlant...c'est juste superficiel. Il y a pas de lendemain à la relation. Pas besoin d'entretenir et de faire des efforts pour l'autre...pratique!